Oceana appelle à un engagement politique fort pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie 2030 de pêche en Méditerranée | Oceana Europe
Would you like to view our US Site?

Oceana appelle à un engagement politique fort pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie 2030 de pêche en Méditerranée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
6/7/2021
 
 
Contact: Emily Fairless, efairless@oceana.org
 
 

Priorité doit être donnée à la protection des écosystèmes marins vulnérables et une plus grande transparence des navires de pêche

Madrid/Bruxelles - Avant l'adoption, le 9 juillet, d'une nouvelle stratégie 2030 pour la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM), Oceana appelle les ministres de la pêche des pays Méditerranéens et de la mer Noire à mettre en œuvre toutes ses actions sans délai. En particulier, Oceana exhorte les ministres à donner la priorité à la protection des écosystèmes marins vulnérables et des habitats essentiels des poissons, ainsi qu'à la lutte contre la pêche illégale, en actualisant et en rendant publiques les informations sur les navires de pêche, notamment ceux actifs à l'intérieur des zones de restriction de pêche (FRA en anglais – Fisheries Restricted Area).

"Les ministres s'étaient déjà engagés à agir contre la surpêche en 2017, mais ils n'ont pas tenu leurs promesses. Une véritable volonté politique et des moyens supplémentaires sont nécessaires pour protéger les écosystèmes méditerranéens de la pêche illégale et destructive, et pour sauvegarder les populations de poissons et les puits de carbone des fonds marins. La Méditerranée fait partie des régions les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, et ses pêcheurs comptent sur une action rapide et déterminée de la CGPM ", a déclaré Vera Coelho, directrice du plaidoyer en Europe pour Oceana.

Un leadership politique fort est nécessaire pour réaliser l'ambition de cette stratégie et régénérer la mer la plus surexploitée au monde. Oceana déplore que certaines des actions de la stratégie aient déjà été promises dans la déclaration ministérielle MedFish4Ever de 2017 sans avoir encore été concrétisées. Près de 75 % des stocks halieutiques méditerranéens sont actuellement exploités en dehors des limites biologiques sûres1, et la pêche illégale persiste malgré les engagements pris pour y remédier. 

Avec seulement 3,5% de sa surface désignée sous la forme de FRA, la mer Méditerranée souffre de la faible protection contre la pêche destructrice. Il est urgent de mettre fin à cette pêche dans les points chauds de la biodiversité, tels que les coraux d'eau froide et autres habitats importants pour les espèces juvéniles. Oceana élabore actuellement une proposition visant à protéger l'un des plus grands récifs coralliens d'eau froide de la Méditerranée, les monts sous-marins de Cabliers, situés en mer d'Alboran. Les gouvernements Espagnols et Marocain ont ainsi une opportunité de collaboration pour protéger cette zone unique de biodiversité en eaux profondes, et ainsi montrer la voie en matière de protection de la mer Méditerranée.

Oceana exhorte également les ministres de la pêche à empêcher la pêche illégale de détruire ces écosystèmes fragiles ou les zones de reproduction, en mettant à jour et de rendant publiques les informations clés de la liste CGPM des navires autorisés, en particulier en ce qui concerne les navires qui pêchent à l'intérieur des zones réglementées (FRA). La transparence des données de pêche est un levier puissant pour améliorer la responsabilité et garantir le respect des réglementations de pêche. 

 

Merlu européen - l'espèce la plus surexploitée en Méditerranée Récif corallien d'eau froide à Cabliers Bank

© OCEANA

Ce communiqué de presse est également disponible en espagnol | anglais

En savoir plus :

Rapport Oceana "Transparency and compliance weaknesses in GFCM Fisheries Restricted Areas" (en anglais)

Fiche d'information Oceana "Un réseau d'habitats essentiels pour les poissons afin de reconstruire les pêcheries méditerranéennes" (en anglais)

Fiche d'information Oceana "Protéger Cabliers: des récifs coralliens exceptionnels en Méditerranée"

 

*Fin*

Notes aux rédacteurs :

1. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (Déc 2020) : http://www.fao.org/gfcm/news/detail/en/c/1364435/  

  #2Seas1Vision #MedFish4Ever